Conan !

Bon, histoire de faire plaisir à mon fils, histoire de voir si un autre qu’Arnold pouvait incarner Conan, et surtout, histoire de voir si enfin Robert E Howard allait avoir un film à la hauteur de son personnage et de ses histoires, je suis allé voir cette dernière mouture de Conan. 
Autant être clair, ce n’est sans doute pas le film de l’année, ni même de la décennie. Ce n’est sans doute pas ce film qui va donner enfin le Conan que l’œuvre de Howard mérite. Bien sur, l’acteur, Jason Momoa n’est pas indigne. On peu même penser qu’il s’en sort plutôt pas mal, et qu’il peut faire de l’ombre à Arnold (désolé, mais son nom de famille est trop chiant à écrire). Mais, ce qui ne fera pas d’ombre, ni aux histoires d’Howard, ni au premier film de John Milius, c’est le scénario. Pourquoi ? Parce qu’il n’y en a pas ! Enfin, ne soyons pas médisant. mais l'histoire tient sur une feuille de papier à cigarette. Le méchant, il va massacrer tout le village de Conan, et tuer son papa. Et Conan, qui va devenir grand et très très fort, il va se venger ! Non mais. Voilà, c’est tout. Alors qu’il y a dans les nouvelles de Robert  Howard de quoi faire dix bons films, avec dix histoires fortes, ici, il n’y a pas grand chose. Si, des combats, du sang qui gicle, mais des méchants plutôt ridicules et pas très doués, de la magie même pas de pacotille (Garcimore est bien meilleur que la vilaine sorcière), alors qu’il y en a de la terrifiante dans les histoires d’Howard. Mais c’est tout. Même la bande son n’est pas à la hauteur ! En fait on est bien dans un film de Barbare, mais il aurait pu s’appeler Tantor le Barbare, ou ce que vous voulez ! On est assez loin du personnage imaginé par Howard, qui est bien plus tourmenté et profond.

Enfin bref, un film popcorn, sitôt vu sitôt oublié. Pas certain qu’une suite en sorte, ou alors il faudra un miracle, non des miracles : beaucoup d’entrées, et surtout, surtout un vrai scénario.

Pour nuancer ma critique, disons que ce film est une bonne série B d’héroic fantasy. C’est déjà pas si mal !
Et encore pour nuancer ma critique on va dire qu’il est dommage d’avoir voulu faire un quais remake du premier film. Repartir sur l’enfance, la vengeance de Conan, c’est jouer petit bras. Conan est quand même devenu un personnage emblématique de l’Héroic Fantasy et le film de John Milius est largement connu et reconnu ! Était-il nécessaire de représenter à nouveau la genèse (cinématographique - parce que dans les romans et nouvelles, pas de massacre des parents et pas de vengeance de Conan) du personnage ? À mon avis, non. Espérons que ce film fonctionnera suffisamment pour qu'enfin une suite, basée sur une ou des nouvelles d’Howard pourra voir le jour.

Commentaires

Articles les plus consultés